Patrice Edouard Ngaissouna: Un Acteur Controversé Au sein de la CAF

Edouard Ngaissona

 

C’était l’attraction du jour à la 40è Assemblée générale de la CAF (Confédération africaine de football). L’élection de nouveaux membres au sein du Comité exécutif. La zone Centre était au coeur de toutes les attentions avec ses deux candidats dont le Centrafricain Patrice Edouard Ngaissona, ancien chef de guerre dans son pays (anti-balaka) accusé de crimes contre l’humanité.

Malgré ce passé sulfureux et les nombreuses voix qui s’élevaient contre sa candidature, Ngaissona a été élu vendredi par 30 voix contre 23 pour le Gabonais Pierre-Alain Mouguengui, comme membre du Comité exécutif de la CAF. Le président de l’UNIFFAC (Union des Fédérations de Football d’Afrique centrale) comble ainsi le vide laissé par le Congolais Constant Omari, membre du Comité exécutif de la FIFA.

La CAF avait pris une résolution interdisant le cumul de fonctions de certains de ses membres.

Dans les autres zones, uniques candidats en lice, le Burkinabé Sita Sangaré, le Sénégalais Augustin Senghor et le Libyen Jamal El Jaafri sont respectivement élus au sein du Comité exécutif dans les zones Ouest A, Ouest B et Nord.

Commentez cette actualité !