Coupe de France de voliey-ball(D) : Le club Azuréen Mougins vainqueur

Marie Tari

Deux ans après sa victoire à Coubertin, Mougins a encore soulevé la Coupe de France amateur le week-end dernier.

Le club Azuréen Mougins a battu (3-1) le vainqueur d’Elite Féminin Marcq-en-Baroeul en finale de la coupe de France amateur le 10 mars dernier en quatre sets (21-25, 28-26, 28-26, 25-20). Dominé au premier set (21-25), Mougins n’a imposé son jeu qu’au second set (28-26) un peu serré, puis enchaine avec un autre succès (28-26) avant de confirmer sa victoire au dernier manche (25-20).

D’après le coach de Mougins, le club a mérité cette victoire.

« Cette finale de Coupe nous va bien, c’est la troisième qu’on joue et la deuxième qu’on gagne. Il faut croire que le rôle du Petit Poucet nous réussit. Le match n’était pas évident face à au premier du championnat, qui n’avait rien perdu jusqu’à maintenant. Ma priorité, c’était de sortir de là sans regret. Après le premier set, j’ai remis l’accent dessus. Il était hors de question qu’on ne joue pas. Ensuite, on s’est battu. Et après, elles (les joueuses de Marcq-en-Baroeul) étaient moins dedans, ça se déséquilibre tout le temps. J’ai un collectif avec des joueuses d’expérience, qui aiment les moments chauds. Dans ces cas-là, elles ne tremblent pas. Ça ne veut pas dire que ça va passer à chaque fois, mais c’est passé aujourd’hui. Tant mieux pour nous », a déclaré Marie Tari.

Pour le coach de Marcq-en-Baroeul Thibault Gosselin, il s’agit d’un adversaire de taille rencontré pour la première fois.

« Notre position de leader en championnat était assez artificielle, on ne les avait encore jamais rencontrées. On savait que ça allait être un match difficile. Mais on ne peut s’en prendre qu’à nous-mêmes. On gagne le premier set, et ensuite on deux occasions dans les deux sets suivants, on peut les terminer, on ne le fait pas. La suite ? Le championnat. Objectif montée », a – t-il affirmé.