Escrime : L’Algérie pense à la formation des jeunes athlètes

l’équipe nationale algérienne

 

A l’issue de l’effort fourni par l’équipe nationale algérienne, lors de la Coupe du Monde de sabre féminin, les dirigeants algériens satisfait décident alors de développer cette discipline dans leur pays.

Selon Raouf Bernaoui, le président de la fédération algérienne d’escrime (FAE), il faut prendre le temps de bien s’organiser pour pouvoir donner un avenir promettant a ce jeu.

« En général, nous sommes satisfaits de la prestation des joueuses algériennes lors de cette échéance, en présence des meilleures sabreuses sur la scène mondiale notamment la N.1 de la catégorie, la Mexicaine Natalia Botello et les Italiennes. Nous avons engagé des cadettes pour qu’elles puissent se frotter à des adversaires de renom car notre objectif est de former des joueuses de haut niveau pour les années à venir », a – t-il déclaré.